10 juin 2006

Lettre ouverte à (L) [ Suis-je tendre de la virgule? ]

" Je finis ma philo et après j'vais m'coucher.

J'voulais juste te dire que mon attitude envers toi ne montre pas toujours la profondeur de mes sentiments, et que j'en suis désolée. J'imagine qu'au bout de bientôt 10 mois (!!), j'ai plus besoin de te faire un dessin ou de t'expliquer par a+b comment je suis.

Mais tu te montres toujours d'une telle patience avec moi, avec un tel stoïcisme et tout ça, que, je sais pas, des fois ça me touche énormément.

J'me rends compte que des fois je me permets des trucs à ton égard que je ne laisserait jamais passer de ton côté.

Peut être suis-je trop exigente?

Si c'est le cas, ou que tu le ressens parfois, surtout, dis le. Si tu ne le penses pas, très bien, mais je t'en supplie, ne laisse pas des non-dits comme cela plomber notre relation.

Tout ça, je l'ai compris tout à l'heure, quand on parlait d'Adrien. Sur le coup je trouvais ça inadmissible et même risisble que la perspective de me voir dormir avec Adrien t'enerve.

Et en fait j'me suis mise à ta place, et je me suis dit qu'à ta place, non seulement je l'aurai mal pris, mais que cela aurait pris des proportions encore bien plus grandes...

Voilà.

Et ça, je l'applique à tout.

Comme, pour moi, c'est tout naturel d'aller en ville avec Arthur, Tibaut, etc. ...

Mais si toi tu faisais ça, comment je le prendrai ?

Tu n'as pas vraiment d'amie fille très proche, donc c'est vrai que jamais je ne me suis retrouvée confrontée à pareille situation.

J'aimerai pas d'ailleurs.

Bref.

Tout ça en fait pour te remercier, encore et toujours, de me supporter, de surmonter mes crises, d'être toujours là...

J'en pleurerai de bonheur.

C'est réellement la première fois où je me sens vraiment aimée telle que je suis, sans reproches, sans constatations, sans jugement.

Sa m'aide énormément.

Je te le dis pas souvent, c'est vrai. Je suis pas non plus forcément la fille la plus démonstrative à certains moments.

Mais je t'aime. Et ça, au moins, c'ets sure.

Même si j'ai des bas, même si des fois je vais mal et que j'ai pas envie de parler, même si je t'enerve avec Emelyne...

Je t'aime.

T'es mon amour, un véritable ange, le seul qui puisse me supporter comme je suis.

Je sais pas/plus ce que je ferai maintenant sans toi.

Je t'aime.

Je t'embrasse, mon coeur.

Ta Kam.

Qui t'aime, très fort. "

mamouuurr_12_

Posté par J envoie valser à 01:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Lettre ouverte à (L) [ Suis-je tendre de la virgule? ]

    Tendre de la virgule, tendre de la virgule, mais c'est moi ça, avec un certain...
    Pfffff!
    Bon, si tu veux, j'admets que nous sommes, toutes les deux, des tendres de la virgule.

    Parce que, des 'Je t'embrasse Truc-Muche', c'est nul.

    Je t'aime, mon Kam.

    Posté par Kim, 11 juin 2006 à 18:36 | | Répondre
Nouveau commentaire